En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies

J'accepte

Note conjoncturelle N°9: Les techniques environnementales pour un projet vertueux et durable !

27 Juil 2018
Actualités News Publié par polygone

Aujourd’hui, nous constatons une surenchère des critères pris en compte par les commissions départementales et nationales pour délivrer les autorisations d’exploitation commerciale.

Pour cette raison, le volet développement durable des projets nécessite d’être, très souvent, renforcé.

Les dossiers présentés en CDAC doivent, bien entendu, a minima, respecter les lois Pinel, Alur et Biodiversité ainsi que les normes RT 2012.  S’en satisfaire ; ne suffit manifestement plus pour prétendre obtenir une CDAC.

Au-delà des techniques standards, cette note vise à vous présenter des techniques qui permettent de rendre vos projets « environnementalement vertueux ».

 

1/ PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES

L’idée, issue du Grenelle de l’environnement, de mettre en place une obligation de concevoir tous les bâtiments neufs « à énergie positive » en 2020 impose déjà le photovoltaïque sur tous les projets de construction.

Pour information, les prix marché observés sont de l’ordre d’environ 190 €/ m² pour le poste matériel hors intégration au bâti.

Les panneaux solaires souples et flexibles ont une technique de fabrication spécifique qui leur permettent de bénéficier de cellules aux rendements élevés. De surcroît, compte tenu de leur légèreté, ils peuvent s’installer sur des toitures non prévues à cet effet initialement. Cette solution permet de rendre vertueuse les toitures existantes.

En complément, vous avez également la possibilité d’équiper vos murs.

Suggestion de contact :  Société Green Flex, Tel : 06 62 03 70 38.

2/ OMBRIERES

Comme son nom l’indique, c’est une structure destinée à fournir de l’ombre ; ainsi, elle sert à abriter les parkings. Lorsque son toit est clos, la structure protège également contre les intempéries.

Equipée de panneaux solaires à titre de couverture de la toiture, cette construction permet en outre de produire de l’énergie solaire : une électricité verte qui permet de couvrir une partie des besoins énergétiques annuels du magasin et visible de la part des clients.

Pour ce type de projet le coût des panneaux est de l’ordre de 250€/m² hors intégration aux ombrières.

Suggestion de contact : Société Green Flex, Tel :06 62 03 70 38.

 

3/ CANDELABRES PHOTOVOLTAÏQUES

Ici aussi ; cette technologie est préconisée pour des projets d’extension ou de reconversion. La partie haute du candélabre existant peut être remplacée par ce procédé !

De plus , un lampadaire solaire n’est généralement pas relié au réseau électrique et fonctionne donc en totale autonomie. Cela évite les frais de raccordement au réseau électrique. L’énergie solaire captée en journée par un panneau photovoltaïque est stockée dans des batteries. Visuellement le candélabre affiche son recours à l’énergie solaire pour faire fonctionner son luminaire : intéressant en termes de communication.

Il est conseillé de faire réaliser une étude estimative du gisement solaire et une simulation d’éclairage afin de dimensionner correctement l’installation et d’assurer ainsi une continuité de service toute l’année. 

4/ BORNES DE RECHARGES ELECTRIQUES POUR VELO

Outre, les dispositions légales en vigueur, le 20 juillet 2018, Nicolas Hulot et la ministre des Transports Elisabeth Borne présentaient une série d’actions en faveur de la mobilité propre et de la qualité de l’air. Un des axes retenus porte sur le développement des alternatives à la voiture individuelle : « Un grand plan vélo sera présenté dès la rentrée ». La solution alternative de déplacement préférée des Français étant le vélo, notamment l’électrique, nous vous invitons donc à étudier la possibilité d’installer des parkings vélos équipés de bornes de recharge électrique. Ainsi, vous accompagnez le développement des voies d’accès douces et sans effort à votre ensemble commercial.

Sachez aussi que les stations de recharge électrique peuvent intégrer un système de production solaire via une toiture photovoltaïque. Ce qui permet à la station d’assurer son autosuffisance énergétique.

Suggestion de contact : Clean Energy Planet, Tel : 04 93 33 73 63; Advansolar, Tel :04 89 24 63 86 ; Cycletic, Tel : 04 72 78 31 20.

5/ SMART FLOWER

Les « smart Flower », proposés par EDF ENR, sont des panneaux photovoltaïques modulables avec une recherche solaire autonome.

Elles permettent d’autoconsommer l’intégralité de la production en la rejetant dans le réseau TGBT (Tableau Général Basse Tension).

Cette technologie est recommandée pour les projets qui ne peuvent recevoir des panneaux en toiture, ou souhaitant renforcer leur installation.

Son coût est de 22 000€ HT environ, par unité.

Sa surface solaire est de 18m² répartis sur 18 pétales (diam. 4.80m, ht 5.00m).

Cet équipement est visible au Centre E. Leclerc de Luçon.

Contact : Centre E. LECLERC de Luçon, Directeur François PICAUD, Tel : 02 51 56 31 11.

La ZAC de Châteaubernard (16) est équipée.

Suggestion de contact : Fonroche éclairage, Tel : 05 53 77 97 41.

6/ BITÛME PHOTOVOLTAÏQUE

« Un seul kilomètre linéaire suffirait à éclairer une ville de 5 000 habitants ».

Cette technologie consiste en un système de cellules solaires en silicium polycristallin, intégrées dans une dalle multicouche de polymères et de résines. La face au contact des véhicules est revêtue d’un mélange de résine et de  » granulat » (du verre recyclé) qui assure une adhérence équivalente à celle des enrobés routiers traditionnels. Pourtant, la technique permet une économie de 4 à 5 cm d’enrobés, réduisant le coût des travaux.

Aussi, l’architecture électrique est conçue pour éviter que la panne d’une cellule mette tout un panneau hors circuit.  La lumière du soleil est convertie en électricité : le réseau de voiries des véhicules légers peut devenir une ressource d’énergie.

Suggestion de contact :  Entreprise Charrier, Tel :02 40 17 14 14.

7/ COOL ROOF

Nous recommandons cette technologie dans le cadre de l’extension de magasin où, les toitures existantes ne peuvent supporter soit une végétalisation ou la pose de panneaux photovoltaïques.

La technologie COOL ROOF consiste à l’application d’un revêtement blanc, s’apparentant à une peinture, créant ainsi un bouclier thermique qui permet :

  • Des gains de l’ordre de 5% à 10% des consommations de chauffage suivant leur usage et les conditions climatiques)
  • moins d’entrées de chaleur l’été (différences de température de 30 à 40°C entre surface peinte et non peinte)
  • gain d’émissions de CO2eq estimée à 40kg/m2/an soit = 80 tCO2eq économisées par an 
  • réduction de 90% de l’entretien usuel de la toiture (micro-fissures, nettoyage) pendant 10 ans.

Le coût de la pose est de 20€ par m².

Le premier magasin équipé est le centre E. Leclerc de Quimper.

Suggestion de contact : Société Cool Roof France,

Antoine HORELLOU

Tel : 02 44 84 08 04, contact@coolroof-france.com

8/ TOITURE VEGETALISEE

La toiture végétalisée est désormais obligatoire dans le cadre du Grenelle de l’environnement sur tout ou partie des toitures crées.

De surcroît, elle permet surtout d’améliorer l’isolation thermique et acoustique du bâtiment. Réduisant à zéro les apports solaires, la toiture végétalisée permet jusqu’à 30% d’économies d’énergie sur les consommations de climatisation. D’autre part, le gain est aussi notable sur les consommations liées au refroidissement des chambres froides (entre 5 et 10%).

En termes de tarifs, le coût d’une toiture végétalisée est estimé de 45 à 100 € par m². Au-delà de l’utilisation en toiture, son installation est possible sur des abris caddy, parcs à vélos ou encore les auvents des drive.

Suggestion de contact :  Société Vertige,

Alexandre DUBERNARD,

Tel :05 56 89 50 31, contact@vert-tige.eu

9/ BITÛME PVC

 

Cette technique apparait tout juste sur le marché. Cette piste mérite cependant d’être creuser, voir l’article ci-dessous :

 

 

 

10/ RUCHES

L’installation des ruches sur le toit de magasin s’inscrit dans la politique de Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) ou de l’enseigne. Elle illustre sa volonté de « verdir son image ». L’objectif est de s’investir dans la sauvegarde de l’abeille et dans la préservation de l’environnement donc de défendre la biodiversité. La mise en place d’instants pédagogiques à destination des établissements scolaires locaux est aisément réalisable.

Qui plus est, ce projet permet de soutenir aussi les apiculteurs locaux (sachant que la production de miel français a chuté de 50% en 20 ans et que 70% du miel vendu en France provient d’autres pays). Le miel produit peut être commercialisé au sein du magasin. Le magasin Leroy Merlin de la ZAC de Trignac en est équipé.

Suggestion de contact : Apis-Ouest, Tel : 06 58 90 73 79.

 

 

BILAN 2018 au 14 juillet :

 

Depuis le début de l’année le Service Urbanisme Commercial de la société POLYGONE a obtenu 50 055 m² de surface de vente en CDAC, ainsi sur 39 dossiers présentés 37 ont obtenus un avis favorable ; soit 95% de taux de réussite !

Ceux-ci l’ont été par 26 Préfectures différentes.

 

Télécharger